Une faute politique impardonnable engageant inéluctablement la responsabilité

Droitiers, approuvez-vous l’idée d’accorder plus de droits aux gauchers ? Une telle question provoquerait sans doute un chahut sans réciproque non seulement dans les groupes politiques et parlementaires logés autour du plateau du Saint-Esprit, mais dans la société entière. Et de droit!

Il est communément connu et admis qu’un référendum par lequel on fait voter une partie de la population sur les droits d’une autre, constitue une arme politique dont les conséquences destructrices peuvent être immensurables pour l’équilibre moral de la société.

La démocratie est conçue comme un outil d’égalité et d’équité, or se tourne vite en injustice menaçante lorsque les uns sont appelés à décider sur les droits des autres.

Cette constatation s’accentue si les électeurs sont des nationaux et les autres des résidents étrangers… le bon sens interdirait donc à tout politicien doté de ce dernier d’envisager un référendum sur une telle question.

Or, le Premier ministre thaumaturge ensemble avec son gouvernement ont décidé de violer tout bon sens  et de poser ce dimanche, 7 juin aux citoyens et citoyennes luxembourgeois une telle question risquant de diviser profondément la société du Grand-Duché: le droit de vote des étrangers !

Ils nous présentent le recours au référendum comme appel direct au peuple permettant de faire revivre l’esprit démocratique. Or ce référendum-ci appelant une réponse binaire est inefficace pour traiter une question complexe et drosse souvent le débat politique en le conduisant à s’écarter de la question posée.

Il est évident qu’une telle question ne se prête nullement à un plébiscite, destiné en fin de compte uniquement à combler l’agenda du gouvernement en place. Quelle responsabilité pour un Premier ministre et son gouvernement de faire trancher un pays sur une question si délicate ayant de ce fait séparé profondément la souche sociétale luxembourgeoise ?

La société luxembourgeoise est divisée ! Et non pas ensemble sur une question, mais un camp contre un autre. Bettel, Schneider, Braz et associés essaient sans cesse de convaincre de manière plus, mais plutôt moins réussie, les citoyens et citoyennes de voter OUI. Parmi leurs arguments sont les conséquences néfastes qu’un refus pourrait avoir sur la toile civile luxembourgeoise.

Or il sied dans ce contexte de se poser la question comment de telles politiques peuvent effectivement refuser de voir leur responsabilité engagée ? Même s’ils ne jumelaient pas leur responsabilité au simple résultat du référendum, ils devraient au moins rester francs et pour la première fois depuis le souvenir immarcescible d’octobre 2013 respecter les luxembourgeois ainsi que les résidents étrangers et accepter les conséquences pour cette faute politique !

Si le dimanche 7 juin à la clôture des bureaux de vote, les luxembourgeois votent contre les conditions d’attribution du droit de vote aux résidents étrangers alors j’espère que des conséquences politiques seront la suite ! Même dans le cas d’un oui majeur, la société restera divisée, ce ne sera donc pas le résultat du référendum qui induira l’engagement de la responsabilité politique mais le fait même d’avoir posé cette question et commis cette faute politique grossière.

J’espère que le gouvernement Gambia qui a gracieusement béni les luxembourgeois d’un pseudo-renouveau et d’un droit de participer aux décisions du pays ne sera pas atteint d’un aveuglement lâche et dangereux et acceptera de reconnaître sa faute et payera les dommages et intérêts politiques pour le préjudice causé à la société du Grand-Duché !

Il serait impensable de retourner le lundi 8 juin à l’ordre du jour habituel et nier le préjudice causé. On est dans une situation particulière au Luxembourg et une telle situation nécessite des mesures particulières ! Mais non pas en divisant une société et un pays mais en l’unissant ! Cette question posée dimanche ne se trouve nullement dans cette ligne de mire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s