Mois : mai 2014

DAY 4+5 – Slovenia and Croatia

Today we were travelling from Slovenia to Croatia.

On the 4th day of our roadtrip we stopped in beautiful Slovenia (Lubljana and Bled) where we were meeting  after a nice visit of the Bled castle, the head of the list for the european elections of SDS and leader of the Slovenian delegation in the EPP, Milan Zver and Romana Tomc, former vice-president of the Slovenian Parliament and second candidate on the list for the european elections. Also Carmen Mercnik, youth candidate and vice-president of SDM was there to meet us.

This morning, on our 5th day we were travelling from Bled to Zagreb where we met different candidates for the european elections and had the chance to discover the beauty of the city. In the evening we were hosted in Maribor by the two center-right Slovenian parties SDS and NSI. After that event we were now driving to Graz in Austria where we will spend the night and looking forward to an interesting day tomorrow in Graz and Vienna. 

DAY 2+3 – ROME AND BOLZANO

It often seems as if the European ,,welfare state’’ was an achievement of the socialist parties. But considering the European political history one can see that it were the christian-democratic parties who were fighting for the different social achievements. In Luxembourg, Germany, France, the Netherlands, Belgium and Italy the first social basis were founded by these christian-democratic parties and not the socialist parties.

So the European ,,social model’’ can surely be considered as a christian-democrat achievement !!

In Rome and Bolzano we had the opportunity to talk to the citizens and explain to them the importance to vote for a member party of the EPP in order to have Jean-Claude Juncker as new President of the European Commission, fighting for a better Europe.

L’hypocrisie pure et dure des leaders socialistes

Une question dont la ténacité n’arrête de turlupiner mon esprit est celle de la manière dont les leaders socialistes réussissent toujours à ligoter une partie de la population civile à leurs propos et idéologies à la fois hypocrites et fourbes.

Il sied de bien préciser que je n’attribue ce caractère fourbe et hypocrite pas tellement aux idéologies socialistes elles-mêmes mais mises en relation avec les auteurs qui les prononcent.

Je reconnais et défends qu’il est absolument important que les intérêts de la ,,classe ouvrière’’* soient défendus mais alors ceux qui les défendent devraient faire preuve d’intégrité!

Comment se peut-il qu’un homme politique se vante de vouloir représenter la ,,classe ouvrière’’ si lui même n’a aucun lien avec cette classe et profite de plein gré de tout ce qui trouve ses racines dans la classe la dirigeant?

Le 25 avril 2014 le conseil des ministres luxembourgeois a retenu que le leader du plus grand syndicat socialiste luxembourgeois (OGBL), Jean-Claude Reding recevrait un poste au sein du conseil d’administration de la Banque et Caisse d’épargne luxembourgeoise.

D’un côté il est absolument critiquable qu’après des élections législatives où ce leader syndicaliste a publiquement conseillé aux électeurs de ne pas soutenir un parti sur la scène politique en faveur de quelques autres reçoive maintenant une récompense pour ses services de la part des partis élus.

Mais de l’autre côté il faut également se demander si un tel syndicaliste pouvait toujours se vanter de représenter les plus indigents comme il n’arrête de le déclarer?

Cette vilenie de vouer de la haine entre les soi-disant ,,classes’’ en s’époumonant de défendre les intérêts des plus démunis et indulgents mais en même temps assurer un siège dans le conseil d’administration d’une banque luxembourgeoise sort pour moi de tout ce qui est raisonnable et démontre une hypocrisie énorme.

Une situation comparable s’est affirmée lors des dernières élections législatives où le parti socialiste luxembourgeois a affronté  la lutte électorale avec un candidat tête de liste se présentant sur les affiches électorales avec une montre de luxe au bras. Bien-sûr cela est son droit profond et absolu de pouvoir s’offrir le luxe qu’il désire pour autant qu’il peut se le permettre sans nuire à autrui. Je serais absolument mal placé pour critiquer un tel mode de vie et je ne désire le faire, mais se représenter en même temps comme le plénipotentiaire de cette famille prolétaire ne me fait sentir que du dégoût. Ce ne sont donc pas les plaisirs de la bonne chère que je critique mais le fait de mener une vie privée absolument opposée aux propos politiques qu’on exprime et qu’on essaie d’octroyer.

Un autre exemple phare de cette bassesse politique est l’ancien ministre socialiste Lucien Lux. Ce dernier est absolument coutumier de chambouler dans sa vie privée toutes les idées socialistes et de bafouer ainsi tous les hommes politiques socialistes intègres dont l’affection au parti socialiste ne fut pas dominé par l’appât du gain et du pouvoir.

Monsieur Lux s’est parfaitement distingué par sa manière d’être de connivence avec tous les grands entrepreneurs et hommes d’affaires. Il me semble qu’il n’a roté aucun coche de profit. Or pour quelqu’un qui se veut la voix de la classe prolétaire il serait préférable d’adopter un autre mode de vie.

Dans le cas de Monsieur Lux ce ne fut heureusement plus le cas mais lors de chaque élection il faut se demander sincèrement pourquoi les citoyens acceptent toujours cette imposture publique en soutenant de tels leaders socialistes? La seule solution qui me semble raisonnable et admissible: parce qu’ils n’auraient pas d’autre choix, parce qu’aucun autre parti ne semble représenter leurs intérêts.

Mais des alternatives existent aujourd’hui, notamment lors les élections européennes il est absolument indispensable de soutenir les partis et les acteurs politiques qui propagent des idées et des réflexions sans les tromper eux-mêmes dans leur vie privée.

J’admets que c’est sans équivoque beaucoup plus dur de rester intègre et franc en tant que dirigeant d’un organe socialiste que d’un organe libéral, mais ce choix reste libre aux intéressés. Or une fois ce choix effectué il faut absolument concilier sa vie privée avec sa vie politique! Lorsqu’on fait partie du jeu publique et a fortiori du jeu politique, la stricte séparation entre ces deux vies n’existe plus.

Et je désire bien préciser une deuxième fois que je ne critique pas les idées socialistes elles-même dans cet article mais l’hypocrisie dont elles deviennent le boulet de canon. Ce sont les modes de vie adoptées par certains hommes politiques socialistes qui ont pour conséquence que leurs idées qu’ils propagent sont vidées de tous leurs sens! Je préfèrerait alors un véritable communiste à la gauche-caviar…..!

Mais comme un tel choix ne s’oppose pas lors des élections, comme on a une alternative,  ma prise de décision lors des élections européennes de 2014 ne me pose pas trop de difficultés: le parti populaire européen avec Jean-Claude Juncker comme candidat tête de liste à la présidence de la Commission européenne !

(* j’utilise la dénomination de classe ouvrière pour mieux illustrer mon propos, même si la discussion de la persistance de la classe ouvrière d’un côté et la critique de l’utilisation du mot ,,classe’’ relèvent d’une autre discussion à mener)

 

Juncker for President Roadtrip

10252072_861951757153595_7613913412867827953_n

In about one week 4 vans with 4 young politicians each is making its route through Europe to spread the message of EC presidency candidate Jean-Claude Juncker: ,,A Europe that citizens can be proud of again »! I will be a part of the #degasperi YEPP team that is travelling from Athens to Brussels and stopping in over 20 different cities. I’m really looking forward to having interesting discussions with European citizens from these different countries and I hope to spark the interest of young people in the common european project. Let’s make a new kind of politics, all together! #withjuncker